Contexte

L’Europe impose la mise en place de différentes solutions afin de répondre à la problématique de pollution des eaux de surfaces. 

 

Deux grands types de systèmes existent : intensifs et extensifs. Les systèmes extensifs sont simples et efficaces, ne nécessitent pratiquement pas d’entretien et répondent mieux aux normes de rejet imposées ; mais ils sont lourds et relativement couteux à l’installation.

 

Au sein du traitement extensif, il est important de souligner le traitement sélectif. Celui-ci fait référence à une séparation en amont des eaux grises (eau de lavage tel que les eaux de buanderie, cuisine, salle de bain) et des eaux noires ou eaux-vannes (eaux de toilette). Ces dispositifs utilisent souvent des toilettes sèches à compostage ce qui a pour effet de réduire le besoin en eau d’un ménage de 60 à 80%. Les eaux usées restantes, eaux grises, sont dès lors plus faciles à traiter et à valoriser.

 

Un marché important existe donc en Europe, et notamment :

• en Belgique, les deux grands types de systèmes de traitement des eaux usées domestiques sont agréés par la Rég. Wallonne ;

• en France, la législation est plus favorable qu’en Belgique par rapport à l’assainissement sélectif, de plus il existe un réel intérêt pour le traitement extensif végétalisé.

 

© 2015 PhytoSTEP®